Les 8 étapes du yoga, selon les Yoga Sutra de Patanjali

 

Yoga : union

Sutra : fil conducteur d’un raisonnement, d’un exposé

Le yoga ne se résume pas aux asanas (postures) et au pranayama (technique de respiration).

L’enseignement du yoga est codifié dans les Yoga Sutras de Patanjali (300 ans avant J.C).

Il s’agit d’un ensemble de textes sacrés de 195 aphorismes destinés à nous enseigner le chemin de la transformation afin d’atteindre l’éveil, c’est-à dire la libération (moksha).

“Se libérer de la loi du karma ou loi de cause à effet, se délivrer des entraves de la condition humaine.”

“Pour nous occidentaux, le message des sutras paraît davantage résider dans la relation avec les autres, qui passe par la relation avec soi-même.”

 

Cet enseignement est présenté en 8 étapes (astānga yoga) successives qui visent à “équilibrer l’être humain à travers un cheminement qui va de l’extérieur vers l’intérieur”.

 

Le yoga, c’est donc :

 

1-yama : 5 règles morales, comment se comporter avec les autres.

 

Ahimsa : signifie la non violence, la non nuisance envers soi et les autres, en pensées, en actes, et en paroles.

 

Satya : signifie sincérité, ne pas mentir, dire la vérité

Mais attention, toute vérité n’est pas bonne à dire et pour ne pas blesser autrui il est parfois nécessaire de se taire…

 

Asteya : signifie honnêteté, non convoitise.

Ne pas désirer, envier ou s’approprier le bien d’autrui, même en pensée.

 

Brahmacarya : signifie l’abstinence, la continence.

Activité sexuelle saine et épanouissante afin de contrôler la dispersion de l’énergie.

 

Aparigraha : la non possession.

Ne pas accumuler, être généreux.

Le détachement des biens matériels, absence d’avidité.

 

 

2-Nyama : 5 règles mentales et spirituelles, comment se comporter avec soi même.

 

Saucha : pureté, propreté

 

Tant sur le plan physique (propreté intérieure avec une bonne alimentation et extérieure) que mental par les pensées.

 

Santosha : le contentement

Accepter ce que l’on est, ce que l’on a, ce qui arrive dans la vie.

Cela ne signifie pas la résignation passive ; au contraire, il s’agit d’une attitude positive vers le changement si celui-ci est possible.

 

Tapas : l’ascèse, la discipline

Qui doit être régulière dans la pratique physique des asanas ou du sport pour éliminer les toxines.

 

Swadhyaya : l’étude de soi

C’est l’étude et la connaissance de soi par la lecture des textes sacrés et par la mise en pratique de ces enseignements.

“La lecture des Yoga Sutras ne peut se faire qu’à la lumière de la pratique, celle-ci éclairant celle-là et vice versa.”

 

Ishwara-pranidhana : dévotion

S’en remettre à Dieu, quelles que soient les croyances, accepter le résultat de ses actions.

“Tout acte est prière s’il est don de soi” (saint Exupéry).

 

3-Asana : les techniques posturales permettant l’arrêt des fluctuations du mental.

 

Par la pratique, le sadhaka (l’élève) apprend à connaître son corps et à équilibrer ses énergies.

Les asanas préparent le corps à la position assise, dos droit, durant plusieurs minutes sans bouger afin de pratiquer la méditation.

La posture doit être stable, immobile (sthira) et confortable (sukha).

 

4-Pranayama : techniques respiratoires permettant l’arrêt des perturbations de la respiration.

 

Ces perturbations affectent le mental et provoquent un mal-être, d’où l’intérêt de les contrôler.

Le pranayama est un instrument qui nous permet de maîtriser notre énergie vitale, par l’inspir, l’expir et les rétentions poumons pleins ou vides et tout ceci par le nez.

 

5-Prathyara : pratiquer le retrait des sens par la fermeture des

organes sensoriels.

 

Nous pouvons faire cette expérience de manière inconsciente lorsque nous sommes profondément absorbés par la lecture d’un livre ou très concentrés dans une activité.

Il existe différentes méthodes pour y parvenir comme la concentration sur le souffle :

 

Ajapa japa :

Fermez les yeux et portez votre attention sur la respiration.

Pensez et répétez mentalement le son SO durant tout le temps de l’inspire et le son HAM durant tout le temps de l’expire.

SO/HAM est le mantra du souffle qui signifie : “je suis cela”.

 

6-Dhāranā : la concentration.

 

Focaliser et maintenir son attention sur un seul point, fixer le mental sans bouger.

L’objet de la concentration peut être interne (le souffle) ou externe (la flamme d’une bougie).

Une fois que l’on maîtrise dhāranā sans effort, on arrive à un état de méditation.

 

7-Dhyāna : la méditation.

 

C’est pratiquer dhāranā sans effort pendant plusieurs minutes.

 

8-Samadhi : L’éveil, béatitude absolue, joie intérieure indestructible.

 

C’est l’état de conscience pure, cosmique : sat cit ananda (vérité, conscience, félicité).

Très difficile à atteindre et à décrire…

 

 

www.yogaetenergies.fr